Gilles Bisson Député de Timmins

Gouvernenment de l'Ontario

Pour sauver des vies, il faut apporter des changements majeurs aux systèmes de soins de longue durée et des soins à domicile, signale Bisson

Publié le 23 Apr, 2020

QUEEN’S PARK — Le député provinciale, M. Gilles Bisson, demande à M. Doug Ford d’agir rapidement pour faire des changements et des investissements majeurs dans les soins de longue durée et dans les soins à domicile, dans le but d’enrayer la propagation de la COVID-19 et de sauver des vies.

 

À la suite de décennies de négligence chronique, les soins de longue durée et les soins à domicile étaient déjà, partout en Ontario, avant la pandémie de COVID-19, en train de faire face à du sous-financement et à une pénurie de personnel. Depuis le début de la pandémie, il y a eu, à travers la province, au moins 36 cas de propagation du coronavirus à l’intérieur des foyers de soins de longue durée.

 

« Les personnes âgées et leurs proches sont dévastés et terrifiés en pensant à la prochaine étape de la crise », a dit M. Bisson. « Le temps d’évaluer l’insuffisance des dépistages et la pénurie de personnel viendra – maintenant, il est grand temps d’agir de manière décisive pour sauver plus de personnes âgées vivant dans des foyers de soins de longue durée.

 

« Nos parents et nos grands-parents ont besoin de nous. Les protéger relève de notre responsabilité. »

 

L’Opposition officielle exige des changements et des investissements majeurs, comprenant les éléments suivants :

 

  • Redoubler les efforts de recrutement de personnel pour les soins à domicile et pour les soins de longue durée
  • Stipuler que l’on déploie plus de personnel pour chaque période de travail, dans chaque foyer de soins de longue durée
  • Augmenter immédiatement les salaires du personnel à un minimum de 22 $ de l’heure, afin de retenir le personnel existant et afin d’attirer du nouveau personnel, notamment des préposé·es aux bénéficiaires et des infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés
  • Assigner chaque membre du personnel à un seul établissement, pour éliminer la possibilité que le personnel transmette la COVID-19 à d’autres établissements ; mettre fin à toutes les exceptions
  • Établir des normes standardisées à l’échelle de la province en matière de visites dans les foyers de soins de longue durée, dans le but d’éviter la transmission de la COVID-19 par les visiteurs et par les bénévoles ; s’adresser à Santé Publique Ontario pour des directives sur les meilleures mesures à mettre en place dans ce sens
  • Rendre obligatoire le port d’équipement de protection personnelle – y compris des gants et des masques chirurgicaux – par les travailleurs et travailleuses du secteur des soins à domicile, lors de chaque visite aux domiciles respectifs des patients, afin d’éviter la transmission du virus d’une personne vulnérable à une autre ; aussi, rendre obligatoire le port d’équipement de protection personnelle par le personnel travaillant dans les soins de longue durée chaque fois qu’ils sont en présence des résidents des foyers
  • Mettre sur pied un fonds des aidant·es pour appuyer les familles choisissant de prendre soin de leurs aînés à la maison

 

En 2019, plusieurs rapports ont mis en lumière la crise de la pénurie de personnel dans le secteur de soins de longue durée de l’Ontario. Mentionnons, par exemple, le rapport intitulé « Caring in Crisis: Ontario’s Long-Term Care PSW Shortage »(décembre 2019), le rapport intitulé « La violence envers le personnel chargé de soins de longue durée amène le système de santé au point de rupture » (mars 2019), ainsi que le rapport intitulé « Bloodied, Broken and Burned Out: 88% of Long-Term Care Staff Experience Violence » (mars 2019).

  

- 30 -